vendredi 28 juillet 2017

1847. CANNAERT (J.-B.) - Olim. Procès des sorcières en Belgique.


CANNAERT (J.-B.).

Olim. Procès des sorcières en Belgique, sous Philippe II et le gouvernement des Archiducs
, tirés d'actes judiciaires et de documents inédits, par J.-B. Cannaert, Ancien Conseiller à la Cour supérieure de Bruxelles, Membre de la Société provinciale des Arts et Sciences d'Utrecht, de Littérature nationale de Leyde, etc.

Gand, Annoot-Braeckman, 1847.
[Gand, / Imprimerie de C. Annoot-Braeckman, Éditeur. / 1847.]

In-8° débroché, VII, [1 bl.], 155, [1 bl.] p., deux planches hors texte gravées par Ch. Onghena, dos cassé, manque au coin inférieur droit du premier feuillet de couverture.

Préface :   Cet opuscule est une partie détachée d'un ouvrage de l'auteur, publié à Gand, en 1835, chez F. et E. Ghyselynck, sous le titre d'Essai sur l'ancien droit pénal en Flandre et particulièrement dans la ville de Gand, pendant les XIVe, XVe et XVIe siècles , dans ses rapports avec l'histoire du pays et les principaux événements qui se sont passés en cette ville dans les temps antérieurs, appuyé sur des actes authentiques et des documents inédits. Avec cette épigraphe : « Les ignorants calomnient leur siècle parce qu'ils ne se doutent pas des anciens désordres. » (Millot)
   Ce livre, écrit en flamand ainsi qu'il convenait à un ouvrage national ne renfermant que des actes et des documents originairement conçus et écrits dans cette langue, a, sans doute, perdu quelque chose dans la traduction qui n'a pu lui conserver l'expression de l'époque, la couleur locale, en un mot, le color antiquus qui sied si bien à des productions de cette nature et qui rend le lecteur, en quelque sorte, compatriote des personnages mis en scène et contemporain des événements reproduits sous ses yeux. Toutefois nous nous sommes efforcés d'en reproduire le texte avec une fidélité scrupuleuse, ainsi que notre devoir le prescrivait.
   L'appendice qui se trouve à la suite de ce recueil, contient quelques fragments traduits d'un ouvrage hollandais fort remarquable sur la même matière, publié en 1828 et peu connu en Belgique. Nous n'avons pas voulu qu'ils fussent perdus pour nos lecteurs.






40 euros (code de commande : 16783 - vendu).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à

jeudi 27 juillet 2017

1819. PARIDAENS (François) — Mons, sous les rapports historiques, statistiques, de mœurs, usages, littérature et beaux-arts.



PARIDAENS (François).

Mons, sous les rapports historiques, statistiques, de mœurs, usages, littérature et beaux-arts ; par F. Paridaens, De la Société de Littérature de Bruxelles.

Mons, Leroux, 1819.
[Mons, chez Leroux, Libraire-Éditeur, Grand'Place, n° 38. 1819.]

In-12 demi-chagrin vert, [3 (faux-titre, mention d'imprimeur, titre)], [1 bl.], 298, [2 bl.] p.

Exemplaire en bon état.
À propos du caractère des Montois...

   Le libraire-éditeur Martin Leroux fit imprimer cet ouvrage à Tournai, chez Casterman.

Voici ce qu'écrit le baron de Reiffenberg à propos de François Paridaens :

   « Né à Mons en 1787, [il] servit comme soldat et sous-officier dans les armées impériales, et, après 1815, entra dans les bureaux du fisc. Il avait de la facilité, de la finesse, une certaine habitude de la phrase mesurée ou libre, mais on lui reprochait une causticité trop personnelle ; or, comme elle s'exerçait sur un petit théâtre, qu'il était sans cesse en présence de ceux qu'il persiflait, son penchant à la satire lui attira, dans son endroit, plus d'un désagrément. Ayant été pensionné, il vécut quelque temps à Louvain, où l'on ignorait ses gaietés et ses malices. »


Bibliographie :
   - Reiffenberg (Frédéric Auguste Ferdinand Thomas, baron de), Le Bibliophile belge, t. III, pp. 473-474.
   - Poncelet (Édouard) et Matthieu (Ernest), Les imprimeurs montois, p. 217.



80 euros (code de commande : 25819).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à

mercredi 26 juillet 2017

1896. DEMOLDER (Eugène) - Le Royaume authentique du Grand saint Nicolas.


DEMOLDER (Eugène).

Le Royaume authentique du Grand saint Nicolas.

Illustré d'une couverture, d'un frontispice, de 30 croquis de Félicien Rops et de 5 dessins hors texte d'Étienne Morannes.

Paris, Mercure de France, 1896.
[Éditions du Mercure de France, 15, rue de l'Échaudé-Saint-Germain, Paris.]

In-8° demi-parchemin à coins, couverture conservée, [3 (faux-titre, justification du tirage, titre)], [1 bl.], [1 (dédicace)], [1 bl.], 214, [2 (table, vignette)] p., exemplaire bien complet du frontispice et des cinq illustrations hors texte accompagnées de leurs serpentes légendées, exemplaire en très bel état.

 

150 euros (code de commande : 19391).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à

jeudi 20 juillet 2017

1820 (ca). Soixante vues des plus beaux palais, monuments et églises de Paris, cathédrales et châteaux de la France.


Soixante vues des plus beaux palais, monuments et églises de Paris, cathédrales et châteaux de la France.

[Paris] Binet, [ca 1820]
[Publiées par Binet, Rue Aubry-le-Boucher, N°. 34.]

In-8° oblong demi-chagrin brun, dos lisse orné d'un décor romantique doré, titre gravé, plan de Paris et 60 gravures, bon exemplaire peu affecté par les rousseurs.


   À l'exception de la quinzième et de la quarantième, réalisées par Barrière père, toutes les gravures ont été réalisées par François Louis Couché (qui signait « Couché fils »), la plupart portent la date de 1818.

Table des planches :

   1. Colonnades du Louvre.
   2. Cour du Louvre.
   3. Palais des Tuileries du côté de la place.
   4. Jardin des Tuileries.
   5. Galerie du Louvre.
   6. Place Vendôme.
   7. Place Louis XV.
   8. Montagnes Beaujon.
   9. Hôtel des Invalides du côté de Vaugirard.
   10. Palais du Luxembourg, du côté du jardin.
   11. Jardin du Palais Royal.
   12. Palais Royal, du côté de la Place.
   13. Hôtel des Monnoies.
   14. Porte St. Denis.
   15. La Bourse.
   16. Palais des Beaux-Arts.
   17. Fontaine des Innocens.
   18. Hôtel des Invalides, du côté de la Riviere.
   19. Palais de Justice.
   20. Église cathédrale de Notre-Dame.
   21. Hôtel de Ville.
   22. École de Médecine.
   23. Panthéon ou Nouvelle église de Ste. Génevieve.
   24. Cabinet d'Histoire naturelle.
   25. Église de St. Sulpice.
   26. Palais Bourbon (Chambre des Députés).
   27. Église de St. Roch.
   28. L'Observatoire.
   29. Val de Grâce.
   30. Théâtre de l'Odéon.
   31. Église de St. Germain l'Auxerrois.
   32. École militaire.
   33. Palais de la Légion d'Honneur.
   34. Théâtre italien.
   35. Barriere de la Villette.
   36. Halle au bled.
   37. Église de St. Étienne du Mont.
   38. Pont du jardin du roi.
   39. Sorbonne.
   40. Église cathédrale de Rheims.
   41. Église abbaye de St. Denis.
   42. Château de St. Cloud.
   43. Église de l'Assomption.
   44. Barriere de l'Étoile.
   45. Château d'eau, boulevard du Temple.
   46. Église cathédrale de Strasbourg.
   47. Intérieur de l'église abbaye de St. Denis.
   48. Théâtre de l'Académie royale de Musique (Opera).
   49. Église cathédrale de Chartres.
   50. Église cathédrale de Rouen.
   51. Église de St. Paul, (ci-devant des Jésuites).
   52. Église cathédrale de Coutances.
   53. Intérieur de l'église cathédrale de Notre-Dame.
   54. Palais du Luxembourg, du côté de la rue de Vaugirard.
   55. Place Royale.
   56. Pont des Invalides.
   57. Château de Versailles, du côté du Jardin.
   58. Château de Vincennes.
   59. Église cathédrale d'Orléans.
   60. Pont Neuf, du côté du Pont des Arts.






200 euros (code de commande : 23062).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de cet album ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à

mercredi 19 juillet 2017

2004. FAINLIGHT (Ruth) - A postcard from Tunisia.



FAINLIGHT (Ruth).

A postcard from Tunisia.

Gravures originales de Judith Rothchild.

Octon, Verdigris, 2004.

In-8° oblong en accordéon, sous chemise et étui d'éditeur, [12] p., un des 27 exemplaires (seul tirage) signés par les deux auteurs, bel exemplaire.

   Superbes manières noires réalisées par la lauréate du prix de gravure « Art et métiers du livre » en 2009.


Extrait de l'article de Stéphanie Durand-Gillet :
   
À contre-courant des modes actuelles, Judith Rothchild défend un art figuratif – ode au silence et à l'observation – dont elle exhale les richesses dans une manière noire extrêmement aboutie et délicate. Nature, objets, intérieurs ou paysages : chaque composition jaillit du fond noir de la plaque de cuivre entièrement bercée et accroche la lumière en un doux dégradé de gris. Elle a reçu le prix Art & Métiers du Livre lors de la triennale Gravure Passion qui se tenait aux Ateliers d'Art de la Ville de Saint-Maur à la fin de l'année dernière.


Achevé d'imprimer :

   A card sent by the artist Judith Rothchild in February 2003 inspired
   « A postcard from Tunisia » by Ruth Fainlight.
   The edition, limited to 27 numbered and signed copies, was printed
   in the form of a leporello, on Hahnemühle paper in spring 2004.
   The mezzotints, etchings, embossments and screenprints were printed by the artist.
   Mark Lintott printed the letterpress, handset in Ramses Maigre, on an Albion press.
   The slipcases and wrappers, with original screenprints by Judith Rothchild,
   are by Mark Lintott.
   Sarah Griffiths was an assistant to the project.
   Five books numbered 22/27 - 20/27 are hors commerce.
   Number 27/27 is reserved for the Bibliothèque Nationale de France.


Bibliographie :
   - Stéphanie Durand-Gallet, Judith Rothchild, le noir en lumière, dans
Art et Métiers du livre, n° 277, pp. 20-33.
 
280 euros (code de commande : 22042).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à

samedi 15 juillet 2017

1785. DU CERCEAU (Jean-Antoine) — Poésies du Père Du Cerceau.



DU CERCEAU (Jean-Antoine).

Poésies du Père Du Cerceau. Nouvelle édition.
Tomes I et II (complet).

Paris, Onfroy, 1785.
[A Paris, / Chez Eugène Onfroy, Libraire, rue du / Hurepoix, près du pont S. Michel, n° 17. / M. DCC. LXXXV. / Avec approbation, et privilège du Roi.]

Deux volumes in-12, plein veau granité, dos lisses ornés de roulettes dorées, pièces de titre en maroquin rouge et de tomaison en maroquin vert, tranches jaunes, petits manques de peau au bas du premier plat du tome I et du second plat du tome II, tome I : [1 (faux-titre)], [1 bl.], [1 (titre)], [1 bl.], 324, [4 (approbation et privilège, avec la mention « De l'Imprimerie de Monsieur, 1785 »)] p., tome II : [1 (faux-titre)], [1 bl.], [1 (titre)], [1 bl.], 288 p., bon exemplaire dont les pages de titre portent l'ex-libris manuscrit de « Théophile Massart, de Binche ».

   Le père jésuite Jean-Antoine du Cerceau naquit à Paris en 1670. On lui doit des vers mais c'est surtout pour son œuvre dramatique qui lui fit acquérir une grande popularité, que son nom reste attaché à la littérature française. Il fut précepteur de Louis-François de Bourbon-Conti dont le prince de Ligne dit qu'il était « propre à tout et capable de rien », à tel point qu'en 1730, il tua le père du Cerceau (accidentellement) d'un coup de fusil...
   Brunet décrit une édition de 1785, chez Didot.


   Théophile Massart (1840-1904) qui laissa sa marque sur les pages de titre de ces Poésies, n'est autre que le célèbre militant socialiste de la Première Internationale qui fut, notamment, l'un des fondateurs, dans la région du Centre, de la coopérative Le Progrès, d'associations mutuellistes et de la première Maison du Peuple ouverte à Jolimont.


Bibliographie :
   - Brunet (Jacques-Charles), Manuel du libraire et de l'amateur de livres, t. II, col. 853.


Les deux volumes : 80 euros (code de commande : 25687).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à

vendredi 14 juillet 2017

1776. Ordonnance sur le fait des eaux et forets.


Ordonnance de Louis XIV, Roi de France et de Navarre, sur le fait des eaux et forets, Donnée à S. Germain-en-Laye au mois d'Août 1669. Avec les Réglemens rendus en interprétation jusqu'à présent. Nouvelle édition, plus correcte que les précédentes.

Paris, Compagnie des Libraires Associés, 1776.
[A Paris, / Par la Compagnie des Libraires associés. / M. DCC. LXXVI. / Avec Approbation & Privilége du Roi.]

In-12 plein veau marbré d'époque, dos à 5 nerfs orné de fers et de fleurons dorés, tranches jaspées, [1 (titre)], [1 bl.], [6 (avertissement, table, privilège)], 640 p.

Avertissement des libraires :
   On ne croit pas devoir laisser ignorer au public, qu'en 1752, M. Joly de Fleury, ancien Procureur Général, s'étant apperçu que jusqu'alors tous les textes imprimés de l'Ordonnance de 1669, étoient peu corrects & infectés de fautes considérables ; Monseigneur le Chancelier chargea Maîtres Rousselet & Coqueley de Chaussepierre, Avocats & Censeurs Royaux, de la rétablir dans sa pureté, ce qu'ils firent avec la plus scrupuleuse exactitude sur la minute de cette Ordonnance, registrée au Parlement de Normandie.
   C'est sur le travail de ces deux Censeurs que nous avons fait l'Errata qui précéde l'édition de l'Ordonnance de 1669, que nous donnâmes en 1753, & qui est munie du Certificat de ces Censeurs qui attestent l'exactitude des corrections.
   L'édition que nous donnons aujourd'hui a été imprimée avec le plus grand soin, sur les corrections dont on vient de parler ; de manière que nous sommes en état d'assurer le Public, que le texte qu'elle offre est le plus régulier & le plus exact qu'il ait eu jusqu'à présent.


Bibliographie :
   - Thiébaud, Bibliographie des ouvrages français sur la chasse, p. 702.


120 euros (code de commande : 22301).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à
courrier@loiseaulire.com

jeudi 13 juillet 2017

1838. Canal projeté de Mons à la Sambre.


Correspondance relative au canal projeté de Mons à la Sambre.

Mons, Administration Communale de Mons, 1838.

In-4° broché, 26 p., note manuscrite dans le haut de la première page : « Mr. Hoyois, rue Grande », manques aux marges des deux premiers feuillets (sans dommage pour le texte).

Avant-propos :
   L'importante question de la construction du canal de Mons à la Sambre, projetée depuis plus de deux ans, ayant donné lieu à des insinuations qui tendent à faire attribuer à un mauvais vouloir de l'Administration de la ville de Mons le retard qu'éprouve l'exécution de cette entreprise, le Conseil communal a décidé, dans sa séance du 6 octobre 1838, que toutes les pièces de la correspondance entre l'Administration et les autorités supérieures, relativement à cette affaire, seraient publiées par la voie de la presse, afin de faire connaître le véritable état des choses.
   En exécution de cette résolution, le Collège des Bourgmestre et Échevins met sous les yeux de ses concitoyens la correspondance complète et textuelle à laquelle a donné lieu, depuis son entrée en fonctions, le projet de canal dont il s'agit.



45 euros (code de commande : 25276 - vendu).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à
courrier@loiseaulire.com

mercredi 12 juillet 2017

1970. 2G. Cahier n° 3.


2G. Cahier n° 3.

 1970.

Chemise in-folio contenant dix estampes gravées et imprimées par les artistes, tirage limité à 110 exemplaires numérotés et signés (n° 18), exemplaire en très bel état.

   Outre Gabriel Belgeonne et Gustave Marchoul, à l'origine de cette édition, les huit autres artistes sont : Jean-Pierre Benon, Muriel Bosch, Jean-Marie Mahieu, Michel Mineur, Movy Pasternak, Léa Van Heck, Joyce Wauters et Alain Winance.






Gabriel Belgeonne.

Gustave Marchoul.   
Jean-Pierre Benon.

Muriel Bosch.

Jean-Marie Mahieu.

Michel Mineur.

Movy Pasternak.

Léa Van Heck.

Joyce Wauters.

Alain Winance.

 

200 euros (code de commande : 23194).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce recueil ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à
courrier@loiseaulire.com

mardi 11 juillet 2017

1920. JAMMES (Francis) - Le poète Rustique.



JAMMES (Francis).

Le poète Rustique. 

Paris, Mercure de France, 1920.

In-8° demi-maroquin bordeaux à coins, dos 5 nerfs, filets dorés sur les plats, tête dorée, couverture conservée (reliure de Jacques Weckesser), 291 p., édition originale, un des 467 exemplaires numérotés sur Hollande van Gelder (n° 357), en très bel état.

À propos du relieur :

   Né en Suisse en 1860, [Jacques Weckesser] vint se fixer à Bruxelles en 1880. Il débuta dans le métier de doreur chez Schavye ; il y fit la con­naissance de De Samblanx avec qui il s'associa en 1883. En 1909 il s'établit à son compte séparément et travailla avec ses deux fils. L'aîné, artiste-sculpteur, exécuta pour la reliure de remarquables cuirs ciselés et sculptés ; il mourut prématurément. Jacques Weckesser est décédé en 1923. La maison, qu'il avait fondée rue de l'Arbre-Bénit, à Ixelles, fut continuée par son second fils ; elle existe encore aujourd'hui [en 1954] et jouit toujours d'une excellente réputation. J. Weckesser, qui joignait, à un goût artistique très sûr, de sérieuses qualités de praticien, participa avec succès à plusieurs expositions internationales et autres. Il fut l'un de nos relieurs les plus en vue.

Bibliographie :
   - Dubois d'Enghien (Hector), La reliure en Belgique au dix-neuvième siècle, p. 239.
 
  
100 euros (code de commande : 18001).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à
courrier@loiseaulire.com

samedi 8 juillet 2017

1847. BAILLY (L.) - Manuel des connaissances utiles.


BAILLY (L.)

Manuel des connaissances utiles, reprenant actuellement 180 procédés des plus intéressants et de la plus grande utilité dans les ménages, extraits des meilleurs auteurs. Par L. Bailly. Douzième édition. Revue, corrigée et considérablement augmentée. La plupart de ces procédés ont été revus et corrigés par M. Havet docteur en médecine et botaniste et M. Steph-Robinet pharmacien à Paris et quand aux nouveaux procédés, ils sont dus à M. M. Cardelli, chef d'office, Lionnet-Clemendot, ancien confiseur, et à Julia de Fontenelle, pour la partie chimique.

Péruwelz, Bailly, 1847.
[Peruwelz, / Imprimerie de L. Bailly, Grand'Place, / 1847.]

In-12 broché, 108 p., on joint, collé sur la troisième page de couverture le Traité pratique de la fabrication des liqueurs, sirops et eaux-de-vie dans les ménages, publié à Nancy par la distillerie Noirot (19 p.), couverture défraîchie, très rare.

Préface :
   J'ai peu de choses à dire sur l'ouvrage que je prends la confiance de présenter au public, le titre seul le fait connaître ; mon but n'a été que de me rendre utile aux chefs de famille. C'est ici le résultat de l'expérience d'une multitude de personnes ; je n'ai fait que recueillir et choisir dans les auteurs les plus renommés ; mais je n'ai rien négligé pour rendre ce petit livre vraiment nécessaire et agréable.

50 euros (code de commande : 22866).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à
courrier@loiseaulire.com

vendredi 7 juillet 2017

1933. BRASSAÏ et MORAND — Paris de nuit.


MORAND (Paul).

Paris de nuit.
60 photos inédites de Brassaï.

Paris, Arts et Métiers Graphiques, 1933.

In-4° sous reliure spiralée d'éditeur, [76] p., 62 héliogravures, petit cachet humide ex-libris à la page 3.

Exemplaire en bon état malgré le bord frotté, peu courante édition originale.

En quatrième de couverture de la réédition chez Flammarion, en 2001 :
   Usant comme personne du noir profond de l'héliogravure, Brassaï a fixé à jamais dans Paris de nuit le monde nocturne de la capitale dans les années trente. Un Paris mystérieux et en même temps très réel, celui des bas-fonds et des cabarets, des clochards et des aristocrates, celui aussi des travailleurs de nuit, boulangers, maraîchers, imprimeurs de journaux et « agents cyclistes » ...
   Brassaï considérait les années 1932 et 1933 comme les plus importantes de sa vie, puisqu'elles correspondaient à une époque où coup sur coup il avait fait la connaissance de Picasso, publié son Paris de nuit et collaboré à la   revue Minotaure avec les surréalistes. Mais il ajoutait aussitôt, comme pour se démarquer du groupe : « Le surréalisme de mes images ne fut autre que le réel rendu fantastique par la vision. Je ne cherchais qu'à exprimer la réalité, car rien n'est plus surréel... Mon ambition fut toujours de faire voir un aspect de la vie quotidienne comme si nous la découvrions pour la première fois. » La poésie insolite et envoûtante de Paris de nuit, son premier livre de photographies, traduit fidèlement ce credo dans les réserves inépuisables du quotidien.
   La première édition de cet ouvrage mythique est paru en 1933 aux Éditions Arts et Métiers Graphiques.



À la douce lumière de la colonne Morriss,
le programme des spectacles de Paris offre ses tentations.
« Mistinguett dans Paris qui brille », dit une des affiches.

C'est entre 1 heure et 5 heures du matin que les polisseurs de
rails de tramways font jaillir de leur meule émeri
de ravissants feux d'artifices.

Cette prostituée septuagénaire qui répond
au surnom de « Bijou »
et qui semble échappée d'un cauchemar de Baudelaire,
est célèbre dans les boîtes de Montmartre.

De place en place, les kiosques à journaux des boulevards
joliment éclairés, offrent aux passants attardés
leur étalage international et galant.

800 euros (code de commande : 25766).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à
courrier@loiseaulire.com

jeudi 6 juillet 2017

1844. CHEVALIER (Michel) - Lettres sur l'Amérique du Nord.


CHEVALIER (Michel).

Lettres sur l'Amérique du Nord par Michel Chevalier avec une carte des États-Unis d'Amérique. Quatrième édition revue, corrigée et augmentée de plusieurs chapitres et d'une table raisonnée des matières.
Tomes I et II (complet).

Bruxelles, Wouters, 1844.
[Bruxelles. Wouters et Ce, Imprimeurs-Libraires 8, rue d'Assaut. 1844].

Deux tomes en un volume in-8° demi-chagrin brun, dos à 4 nerfs, orné, plats recouverts de papier gaufré, (étiquette du relieur T. Demonceau, à Verviers), reliure un peu frottée, 275, [1 bl.], 303, [1 bl.] p., une carte à déplier.

Bel exemplaire malgré quelques rousseurs.


Avis de l'éditeur pour la première édition :
   Cet ouvrage a été sinon achevé, du moins tracé pendant un voyage en Amérique, de la fin de 1833 à celle de 1835. Plusieurs des lettres qui le composent, formant environ un tiers de cette publication, ont paru dans le Journal des Débats, auquel elles furent successivement adressées. L'auteur ne s'est pas borné à visiter les États-Unis ; il a aussi séjourné pendant plusieurs mois dans la partie espagnole du nouveau monde, au Mexique et à l'île de Cuba. Son intention avait été d'abord de réunir à ses observations sur les États-Unis celles qu'il avait recueillies sur les Hispano-Américains, ainsi que sur les Noirs et les Peaux-Rouges auxquels ils sont mêlés. Après réflexion, il a cru qu'il était plus convenable de séparer ce qu'il croyait avoir à dire sur deux sujets aussi différents que le sont les deux Amériques, espagnole et anglaise. Ainsi, ces deux volumes roulent exclusivement sur les États-Unis, ou du moins ont été faits entièrement à leur occasion. La même pensée qui a déterminé l'auteur à réserver ses notes sur le Mexique et l'île de Cuba, l'a décidé à faire précéder les lettres sur l'Union américaine de deux lettres écrites d'Angleterre lorsqu'il allait s'embarquer à Liverpool pour New-York.

L'avis d'Émile Cheysson à propos du séjour de Michel Chevalier en Amérique :
   Tout ce qu'il y voit l'enchante. Il y trouve réalisées une partie de ses aspirations saint-simoniennes : l'autocratie industrielle, l'absence de noblesse héréditaire et de traditions, la femme entourée de respect, une activité de ruche laborieuse, un prodigieux entrain, le travail considéré comme le moteur général et la loi universelle, un développement économique qui menace de déborder sur l'Europe. Il décrit ce spectacle et dit ses impressions dans une série de Lettres sur l'Amérique, que publia le Journal des Débats et qu'on trouve encore plaisir et profit à relire à plus d'un demi-siècle de distance. Comme Montesquieu dans les Lettres persanes, c'est la France qu'il vise dans ses récits d'Amérique ; il lui adresse des leçons sévères, gourmande la bourgeoisie sur son oisiveté et son égoïsme, lui prédit le suffrage universel, la concurrence des États-Unis. Son style s'est dégagé des boursouflures et des obscurités apocalyptiques qui étaient de mise à Ménilmontant ; il est rapide, correct, élégant, plein d'images et de mots heureux. Aussi ses lettres eurent-elles un grand succès et firent-elles dès ce moment sa réputation de penseur et d'écrivain. Le public sentait que le mouvement saint-simonien n'avait pas été stérile et que les jeunes gens qui en avaient pris la tête étaient des semeurs et des remueurs d'idées.


Bibliographie :

   - Cheysson (Émile) dans École polytechnique, livre du centenaire, 1794-1894, t. I : L'école et la science, p. 509.


120 euros (code de commande : 25768).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à

mercredi 5 juillet 2017

1850. Johann Jakob Tanner - Souvenir du Rhin.


Souvenir du Rhin. Collection de vues pittoresques.

Ems, Kirchberger, [ca 1850].

In-8° oblong sous reliure de percaline verte, dos lise, plats ornés d'un décor romantique doré encadrant le titre au premier plat, 28 gravures par J.J. Tanner (celles portant le titre La Chapelle KatholiqueLa Fonderie d'argent et Château de Spurkenburg ont été gravées d'après des dessins de G. Boulangé), serpentes de couleur.

Bon exemplaire de ce très rare recueil malgré des rousseurs inégalement réparties et, sauf pour quatre gravures, affectant principalement les marges.


L'artiste paysagiste suisse Johann Jakob Tanner le Jeune (Herisau, 1807 - Francfort, 1862) était probablement le fils aîné de Johann Jakob Tanner I (1770-1822).  Il fut actif de 1832 à 1835 à Saint-Gall, en 1836 à Berne, vers 1838 à Darmstadt, en 1847 à Mayence, vers 1853 à Giessen et ensuite à Francfort. On lui doit quelques-unes des plus belles eaux-fortes et aquatintes de la Rhénanie.

Les vues contenues dans ce recueil sont :


Mayence

Bieberich

Rüdesheim

Bingen

Rheinstein

Bacharach

Pfalz, Caub et Gutenfels
Oberwesel

Lorelay

St-Goar et Rheinfels

Welmich

Sternberg et Liebenstein

Braubach et le Marxbourg

Stolzenfels

Coblenz et Ehrenbreitstein

Das Herzogliche Kurhaus in Ems

La Chapelle Katholique (Spiess) à Ems

Lindenbach près d'Ems

La Fonderie d'argent près d'Ems

Château de Spurkenburg près d'Ems

Les ruines de Nassau et de Stein

Andernach

Apollonarisberg

 Nonnenwerth Rolandseck et Drachenfels

Godesberg et le sept monts

Ems

Ems

Cologne


500 euros (code de commande : 25691).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à