samedi 8 avril 2017

1750. LE ROUX (Philibert-Joseph) - Dictionnaire comique, satyrique, critique, burlesque, libre et proverbial.



LE ROUX (Philibert-Joseph).

Dictionnaire comique, satyrique, critique, burlesque, libre et proverbial. Avec une explication trés-fidéle de toutes les maniéres de parler Burlesques, Comiques, Libres, Satyriques, Critiques & Proverbiales, qui peuvent se rencontrer dans les meilleurs Auteurs, tant Anciens que Modernes. Le tout pour faciliter aux Etrangers, & aux François mêmes, l'intelligence de toutes sortes de Livres. Par Philibert-Joseph Le Roux. Nouvelle édition.

Tomes I et II (complet).

Amsterdam, Chastelain, 1750.
[A Amsterdam, / Chez Zacharie Chastelain. / M. DCC. L.]

Deux volumes in-8° sous leur brochage d'époque, tome I : [1 (faux-titre)], [1 bl.], [1 (titre en rouge et noir avec une vignette gravée)], [1 bl.], 15, [1 bl.], 285, [1 bl.], [2 (liste des auteurs et abréviations)] p., tome II : 336 p.

Bon exemplaire à toutes marges.

Extraits de l'étude d'Yves Giraud :
   Ce n'est pas vraiment un usuel, encore moins un « grand » dictionnaire : l'ouvrage de Le Roux n'est plus réédité depuis le début du XIXe siècle ; les bibliographies le mentionnent en passant, souvent avec une appréciation assez sévère et toujours sommaire. Faute de l'avoir lu et étudié de près, on sous-estime généralement sa valeur et son intérêt. Il mériterait un examen philologique approfondi [...].
   [...] le livre et son auteur restent assez mystérieux, On ne sait pratiquement rien de ce Philibert Joseph Le Roux, qui se serait réfugié à Amsterdam et y serait mort. Seule date certaine : 1718, année où paraît la première édition de son Dictionnaire, à Amsterdam précisément, chez Michel Charles Le Cène. Le livre sera plusieurs fois réédité, sans que l'on puisse expliquer les changements d'éditeur. En 1735, l'édition lyonnaise est dite « revue, corrigée et considérablement augmentée », sans doute par Le Roux lui-même [...] ; dès 1750, on voit apparaître un « Avertissement » suivi d'une « Critique », ainsi que des additions, le tout certainement dû à une main étrangère. Le nombre des rééditions ainsi que la relative rareté des exemplaires conservés (sauf pour les éditions de 1786 et 1787) témoignent d'un accueil assez favorable auprès du public. [...]
   On trouve réellement de tout dans ce Dictionnaire, à commencer par ce qu'on ne s'attend pas à rencontrer dans un ouvrage de cette sorte. Ce qui fait à la fois sa faiblesse et son intérêt. Car la lecture en est plaisante, et jamais fastidieuse ; on voit que Le Roux ne résiste pas au plaisir de développer certains commentaires satiriques de son cru. Mais aussi, à côté des inévitables lacunes et des erreurs d'interprétation, le livre confond, amalgame des catégories de vocabulaire qui n'ont parfois que peu de points communs et ne distingue pas suffisamment les diverses strates, tout comme il ne distingue pas la définition de la prise de position. C'est aussi un livre d'une lecture instructive, qui restitue un peu du parler de la conversation courante, qui est un répertoire fort précieux des habitudes de langage de deux ou trois générations. Il montre la richesse de la création verbale, aussi bien dans le monde populaire que dans la société raffinée, et il collectionne une foule de termes disparus depuis, C'est enfin un dictionnaire d'une lecture fort utile, « aux étrangers et aux Français mêmes », car il permet de comprendre ou de préciser le sens des tournures employées par les auteurs comiques, « réalistes » ou familiers de la fin du règne de Louis XIV. Il est contemporain des derniers burlesques et du jeune Marivaux, de Dufresny, Palaprat, Destouches ou Dancourt, du Théâtre de la Foire et des Italiens. « En un mot, il y a peu de gens à qui ce Dictionnaire ne soit aussi utile qu'agréable, car on n'y remarquera point cette sécheresse, cette uniformité qu'ont tous les autres. »


Bibliographie :

   - Giraud (Yves), Le « Dictionnaire comique » de Le Roux (1718), dans Cahiers de l'Association internationale des études françaises, Année 1983 -Volume 35 - N°35, pp. 69-86.


Les deux volumes : 125 euros (code de commande : 22526).



Vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
adressez-nous un message à
courrier@loiseaulire.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire