samedi 27 mai 2017

1767. FURGOLE (Jean-Baptiste) - Commentaire de l'Ordonnance de Louis XV sur les substitutions.



FURGOLE (Jean-Baptiste).


Commentaire de l'Ordonnance de Louis XV sur les substitutions. Du mois d'Août 1747. Par Me Furgole, Avocat au Parlement de Toulouse.

Paris, Hérissant, 1767.
[A Paris, / Chez Herissant Fils, Libraire, rue saint Jacques. / Et se trouve à Nismes, chez Gaude, Libraire. / M. DCC. LXVII. / Avec approbation et privilége du Roi.]

In-4° plein veau d'époque, dos à 5 nerfs orné, tranches rouges, reliure frottée, mors du premier plat fendu en tête sur 85 mm., XXVIII, 496, [2 (approbation et privilège)] p., étiquette du libraire montois N. J. Bocquet au premier contreplat.


Extrait de l'avertissement de l'éditeur :
   Quoique le nom du savant M Furgole suffise pour accréditer ses Ouvrages, par le seul effet de la réputation dont il a joui pendant sa vie, on ne se croit pas dispensé de rassembler ici ce qu'il y a de plus intéressant sur sa personne, sur ses écrits, & par quels motifs il a travaillé sur l'Ordonnance des Substitutions. Tout ce qui regarde ces hommes rares, qui, comme M. Furgole, composent des livres originaux dans les matières qu'ils traitent, est véritablement digne de la curiosité publique, ils sont de tous les siécles, & toutes les nations ont un droit acquis de les consulter.
   Jean-Baptiste Furgole est né dans le lieu de Caslelferrus, diocèse de Montauban, Province de Guienne, le 24 Octobre I690 ; Jean Furgole son père étoit Notaire du même lieu ; il avoit des connoissances au dessus de son état ; mais il étoit encore bien plus considéré dans sa contrée par sa probité, son désintéressement, & les charités que la Demoiselle Dané son épouse exerçoit de concert avec lui.
   Notre Auteur fit ses premières études à Castelsarrasin, où il y a des écoles publiques, & ensuite à Moissac dans le Collége des Doctrinaires.
   Après son cours de Philosophie, qu'il finit dans le mois de Juillet 1707 ; c'est-à-dire, à la fin de à fin de sa dix-septième année, il resta environ quatre années dans l'oisiveté ; mais il sentit vivement la perte de ce temps, lorsqu'un âge plus avancé lui en fit connoître les conséquences.
   On le vit reprendre le cours de ses études sur la fin de l'année 1711, par l'étude du Droit, dans la célébre Université de Toulouse ; et il prêta son serment d'Avocat le 9 Juillet 1714.
   Dès cet instant M. Furgole s'attacha à l'étude des Loix avec une application égale au desir qu'il avoit de réparer le temps qu'il avoit perdu [...]
   M. d'Aguesseau, Chancelier de France, ayant formé le projet de rendre la Science uniforme, il envoya pour cet effet au mois de Novembre 1729, quelques questions sur la matière des Donations, pour être éclaircies par quelques Conseillers du Parlement de Toulouse.
   M. Daspre, Président au Mortier, qui étoit alors à la tête de ce Parlement [...] jeta les yeux sur M. Furgole pour traiter ces Questions.
   Notre Auteur remplit cette commission avec zèle ; il ne se borna pas même aux questions proposées : car il en traita un grand nombre d'autres, surtout celles qui lui parurent les plus difficiles, & les plus susceptibles de controverse ; ensorte que l'Ordonnance de 1731 ayant paru, il fut invité par plusieurs Magistrats du Parlement de Toulouse, d'y faire des observations qui leur parurent nécessaires, à cause du mêlange des principes du Droit Coutumier avec ceux du Droit Romain, qu'on trouve dans les dispositions de cette Ordonnance.
   M. Furgole entreprit ce travail d'autant plus volontiers, qu'il y fut encouragé par M. le Chancelier d'Aguesseau. L'exécution en étoit d'ailleurs très facile à notre Auteur, & il y joignit les questions qu'il avoit traitées avant l'Ordonnance ; ces questions n'avoient point été prévues ni décidées par cette nouvelle Loi.
   Cet Ouvrage fut d'abord imprimé à Toulouse en 1733 en un volume ; il l'a été depuis en 1761 en deux volumes in-4° avec des additions très considérables. Il est composé de trois parties.
   La première comprend l'Ordonnance du mois de Février 1731, sous ce titre : Ordonnance de Louis XV, Roi de France & de Navarre, pour fixer la Jurisprudence sur la nature, la forme, les charges & les conditions des Donations, donnée à Versailles au mois de Février 1731, avec des observations autorisées par les Ordonnances, le Droit Romain & les Arrêts du Parlement.
    Les deux autres parties comprennent cinquante questions, sous ce titre : Questions remarquables sur la matière des Donations, avec plusieurs Arrêts du Parlement de Toulouse, pour servir de supplément aux observations fur l'Ordonnance du mois de Février 1731. [...]
   Dans ses Observations sur l'Ordonnance, M. Furgole donne d'abord une explication littérale du texte, il explique ensuite les motifs & les raisons de ses dispositions ; il confère le texte avec le Droit Romain & les anciennes Ordonnances, il remarque les dérogations que la nouvelle Loi a faites au Droit Romain, aux Ordonnances antérieures, aux opinions des Auteurs, & à la Jurisprudence des Cours supérieures ; il examine enfin les difficultés qui peuvent avoir du rapport avec la Loi qu'il explique.
   Dans ses questions, M. Furgole rapporte les différentes opinions des Auteurs, & la Jurisprudence des Cours supérieures, surtout du Parlement de Toulouse, avec les raisons sur lesquelles on fonde les différentes décisions ; il embrasse ensuite l'opinion qui lui paroît la plus conforme à l'esprit de la Loi, sans s'arrêter aux préjugés : dans les questions qui sont susceptibles de recherches, il remonte à la source, & il fait une histoire chronologique des différens changemens qui sont survenus dans la Jurisprudence par rapport à la question qu'il traite jusqu'au point de sa fixation. Cette méthode qu'on ne trouve pas, même dans les meilleurs Auteurs, parceque l'exécution en est très-pénible & très difficile, lui a paru l'unique moyen pour découvrir la vérité & le bon avis dans le conflit des Opinions.


80 euros (code de commande : 24172).



Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à

vendredi 26 mai 2017

1974. HARTUNG (Hans) - Un monde ignoré.

Couverture recouverte de papier cristal.

HARTUNG (Hans).

Un monde ignoré vu par Hans Hartung.
Poèmes et légendes de Jean Tardieu.

Genève, Skira, 1974.

Grand in-4° (361 x 360 mm.) broché, [64] p, 39 reproductions photographiques contrecollées, exemplaire numéroté (n° 282), en très bel état et recouvert de son papier cristal d'origine.

 Préface :
    L'idée de ces photographies m'a été donnée, au début des années cinquante, par ma femme Anna Eva Bergman, lorsque nous passions nos vacances au bord d'une plage de la Méditerranée.
   Tous les jours nous ramassions des galets. Anna Eva collectionnait des têtes de monstres qui semblaient venus tout droit du monde légendaire de son enfance nordique.
   Moi, de mon côté, dans ma recherche de pureté abstraite et correspondant à mon goût de perfection, je ramassais obstinément les pierres les plus belles, ovales et rondes.
   Je reprochais à ma femme sa faiblesse pour le morbide. Bientôt je commençai à m'ennuyer. Puis à la longue nous avons renversé les rôles, j'ai été lamentablement contaminé par son penchant figuratif et me voilà devenu grand amateur de Trolls et autres Apollons.
   Étant plus doué quelle pour cette technique, c'est moi qui ai fixé l'image de ces drôles d'êtres. Plus tard, Albert Skira a bien voulu les imprimer et Jean Tardieu les c
ommenter, en vers et en prose.

Planche 36 : Torse de femme.

120 euros (code de commande : 25460).



Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à

mercredi 24 mai 2017

1894. DOUARD (Cécile) - Borinage.


[DOUARD (Cécile].

Borinage. 16 croquis.
Introduction d'Arnold Goffin.

Jarville-Nancy, [Arts graphiques], [après 1894].

In-folio sous chemise cartonnée imprimée, [4 (page de titre, introduction, table des planches] p., seize lithographies protégées par leur serpentes légendées (titre de l'œuvre, date, technique utilisée)], tirage limité à 400 exemplaires numérotés (n° 383), ex-dono à la page de titre.

Exemplaire en très bon état de ce rare recueil.





Femme assise sur un terril.

450 euros (code de commande : 25248
).



Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à

mardi 23 mai 2017

1748. Carte du comté de Hainaut.


ROBERT DE VAUGONDY (Gilles).

Carte du C[om]té de Haynaut ou sont les environs de Mons, de Maubeuge de Condé du Quénoy de Binche &c. Par le Sr. Robert Géog. ord. du Roi.
  
Paris, [post 1748].

Belle impression, quelques rousseurs dans les marges.

   Carte extraite d'une des éditions de l'Atlas portatif, universel et militaire, composé d'après les meilleures cartes, tant gravées que manuscrites, des plus célèbres Géographes et Ingénieurs, par M. Robert, Géographe ordinaire du Roi, publiée à Paris, à partir de 1748.

Dimensions :
   - Image : 182 x 169 mm.
   - Cuvette : 198 x 178 mm.
   - Feuille : 250 x 220 mm.



40 euros (code de commande : 24252).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de cette gravure ou la commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou
adressez-nous un message à

samedi 20 mai 2017

1732. Plan de la ville de Mons par John Basire.


Mons the Capital City of Hainault in [the] Low Countries, taken by [the] French in 1691, Restor[e]d to [the] Spaniards by [the] Peace of Ryswick in 1697, retaken by [the] Allies in 1709, and left to [the] Emperor by [the] Treaty of Utrecht.

Gravure de J. Basire, extraite de la suite de l'History of England de Rapin, par Tindals, publiés à Londres, en 1732.




Dimensions :
   - Image : 480 x 375 mm.
   - Cadre : 604 x 503 mm.


   L'historien français Paul de Rapin de Thoyras (Castres, 1661 - Wesel, 1725) publia une importante Histoire d'Angleterre en huit volumes en 1724. Trois années plus tard, cet ouvrage fut traduit pour la première fois en anglais et continué par Nicolas Tindal (1687 - 1774) et une seconde édition augmentée parut en 1732. Cette édition était accompagnée d'un Atlas qui contenait notamment le plan de la ville de Mons présenté ici, gravé par John Basire.


130 euros (code de commande : 23210).


Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de cette gravure ou la commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou
adressez-nous un message à

vendredi 19 mai 2017

1782. [COURTANVAUX (François-César Le Tellier, marquis de)]. Catalogue de la bibliothèque.


[COURTANVAUX (François-César Le Tellier, marquis de)].

Catalogue des livres de la bibliothèque de feu François-César Le Tellier, marquis de Courtanvaux, Capitaine-Colonel des Cent-Suisses ; Dont la vente se fera en son Hôtel, rue de Richelieu, le Lundi quatre mars, & jours suivans, de relevée.

Paris, Nyon, 1782.
[A Paris, / Chez Nyon l'aîné, Libraire, rue du Jardinet, / quartier Saint-André-des-Arts. / M. DCC. LXXXII.] 

In-8° demi-veau blond d'époque, dos lisse sobrement orné de filets dorés, pièce de titre rouge, tranches bleues, XVI, 352, 24 (Etat des prix des livres) p., exemplaire en bel état.

   Le marquis de Courtanvaux naquit à Paris, en 1718, il commença sa brève carrière militaire comme aide-de-camp de son oncle le maréchal de Noailles, puis, s'adonna à sa passion pour les sciences. Il mourut en 1781, laissant une riche bibliothèque qui devait être vendue le 4 mars 1782 mais qui le fut réellement en août 1783.
   Au verso de la page de faux-titre, l'éditeur indique qu'il s' « engage à fournir, en me remettant la présente Reconnoissance, le 13 Mai prochain, les Tables des Matieres & des Auteurs, ainsi que l'état imprimé du prix de chaque article du présent Catalogue. Â Paris, ce 12 Février 1782. »
   L'acquéreur du volume présenté ici ne s'est pas fait remettre ces tables qui ne sont donc pas reliées à la suite du catalogue dont Peignot écrit qu'il « est précieux par le collection de voyages qui s'y trouvent. »


Avertissement :
   La Bibliotheque dont j'ai l'honneur de présenter au Public le Catalogue, a été commencée par M. le Marquis de Montmirail, & augmentée considérablement par M. le Marquis de Courtanvaux son pere. Tous deux n'ont eu en vue, en la formant, que de satisfaire leur goût pour les Sciences & les Arts, & de contribuer autant qu'il étoit en eux à leur perfection.
   Charles-François-César le Tellier, Marquis de Montmirail, a été enlevé à la fleur de son age, regreté de tous ceux qui l'avoient connu. Sa famille perdit en lui un fils chéri, un pere tendre, & un époux vertueux ; la Religion un modèle d'édification, l'État un Guerrier qui seroit devenu son défenseur, la Société un ami tendre & un homme bienfaisant.
   Les Lettres, les Sciences & les Arts auroient fait une perte irréparable, si elles n'eussent retrouvé dans François-César le Tellier, Marquis de Courtanvaux, son pere, un protecteur aussi éclairé qu'utile. Doué des mêmes qualités, il a emporte avec lui les mêmes regrets. Il étoit également bon pere, ami sincere, compatissant pour les malheureux. Faisant beaucoup d'accueil aux Gens de Lettres & aux Artistes, il préféroit leur société à toutes les autres. Son amour pour les Arts & les Sciences l'a porté très-souvent à faire faire des essais, qui n'ont pas peu contribué à leur perfection. Le Cabinet qu'il a laissé dans ce genre en est une preuve.
   Enfermé très souvent dans sa Bibliotheque, il faisoit ses principales délices, & il chérissoit particuliérement les personnes qui s'entretenoient de livres avec lui. Honoré depuis long-temps de sa confiance, je profite avec empressement de cette occasion pour en témoigner à sa mémoire ma juste reconnoissance.
   Son fils avoit conçu le projet d'une Bibliographie de tous les Voyages connus avec une Notice de ce qu'ils renferment de plus curieux, un jugement sur leur mérite, sur le caractere des Voyageurs, & sur la foi qu'on doit à leur récit, & il n'avoir épargné ni soins ni dépenses pour les ramasser. M. le Marquis de Courtanvaux qui savoit également toutes les Langues étrangeres, n'a rien négligé pour compléter cette Collection. Elle s'est accrue à un tel point, qu'elle doit être regardée comme une des plus considérables qui aient jamais existé.
   La Partie d'Histoire Naturelle est aussi cornposée des livres les plus précieux & les plus recherchés.
   On trouvera dans les différens genres cle Littérature & d'Hisioire les Ouvrages les plus estimés. En général, cette Bibliotheque mérite de tenir un rang parmi celles qui sont distinguées.
   Les personnes qui seront dans le cas de consulter ce Catalogue, sur-tout pour la Partie des Voyages, auroient ans doute desiré que tous les articles qui traitent d'une partie quelconque de la terre, s'y fussent trouvés réunis ; mais il n a as été possible de l'exécuter, parce qu'il n'est fait mention de plusieurs qu'accidentellement dans le titre. J'ai cru, en conséquence, que l'on verroit avec plaisir une Table raisonnée des matieres, dans laquelle on renvoyât pour chaque article aux différens endroits du Catalogue. L'ayant exécutée pour la Collection des Voyages, j'ai dû le faire pour toutes les autres Parties ; ce qui a donné assez d'extension à cette Table, & m'a obligé à faire quelques titres plus longs qu'ils n'auroient été sans cela. Cette Table sera suivie d'une autre alphabétique des Auteurs & des personnes, dans laquelle tous leurs Ouvrages seront détaillés.
   L'empressement avec lequel la famille a desiré que ce Catalogue parût, m'a empêché d'y joindre ces deux Tables, qui seront données peu de temps après la Vente. L'état imprimé du prix auquel chaque Numéro aura été vendu y sera joint ; ce qui pourra éviter d'en charger les marges du Catalogue.
   La précipitation avec laquelle il a été fait & imprimé, a donné lieu à quelques fautes ; on en a réparé quelques-unes dans l'errata & on prie le Lecteur d'excuser les autres.


Bibliographie
   - 
Peignot (Gabriel), Répertoire bibliographique universel, p. 92.


400 euros (code de commande : 22580).



Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou

adressez-nous un message à

jeudi 18 mai 2017

1989. Christian HOCQUET. Cinq eaux-fortes érotiques.


HOCQUET (Christian).

Cinq gravures érotiques à l'eau-forte.

Datées de 1989, elles sont imprimées sur des feuilles de 317 x 499 mm., tirées à 20 exemplaires, numérotées (8/20) et signées par l'artiste. 

   Christian Hocquet (Gosselies, 1935-2014) est l'auteur d'une œuvre considérable (peintures et gravures). Artiste figuratif, il commença a exposer à partir de 1961 en Belgique et à l'étranger.

Pour en savoir plus :
   - Christian Hocquet, sur le site de Francis Lagneau.
   - Christian Hocquet, dans la section « Dictionnaire des Wallons » du site « Connaître la Wallonie ».

Dimensions du dessin :152 x 247 mm.


Dimensions du dessin :150 x 249 mm.

Dimensions du dessin : 149 x 250 mm.

Dimensions du dessin :149 x 251 mm.

Dimensions du dessin : 245 x 150 mm.


L'ensemble des cinq gravures : 300 euros (code de commande : 25529).



Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ces gravures ou les commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou
adressez-nous un message à

1837. LAVENAS (P.C.) - Nouveau manuel des vices rédhibitoires des animaux domestiques.


LAVENAS (P.C.).

Nouveau manuel des vices rédhibitoires des animaux domestiques, avec leur dénomination et les délais de garantie dans lesquels l'action doit être intentée en France ; contenant : 1° Le Recueil chronologique des coutumes et arrêts des parlemens de France, concernant les vices rédhibitoires des animaux domestiques ; 2° Un tableau par N° et ordre alphabétique des préfectures et sous-préfectures de France, des provinces anciennes dont ils sont formés ; la nature des vices rédhibitoires des animaux, avec la dénomination de chacun, et les délais dans lesquels l'action doit être intentée suivant les usages des lieux ; 3° Les articles du code civil relatifs à la vente et à la garantie des vices rédhibitoires, avec des annotations d'arrêts de jurisprudence et observations sur la garantie ; 4° Les arrêts de jurisprudence des tribunaux, Cours royales et de la Cour de cassation sur cette matière et sur la compétence ; 5° Les décrets, lois, arrêtés, ordonnances et instructions ministérielles sur les maladies épidémiques et épizootiques des animaux domestiques, et les dispositions pénales d'après les lois en vigueur et du nouveau Code pénal ; 6° Instructions pour apprendre à connaître l'âge et les poils des chevaux, et modèles d'actes pour les actions rédhibitoires. Par Lavenas, Auteur du Manuel pratique des Huissiers et du Nouveau Code des poids et mesures, etc.

Paris, Renard, 1837.
[Paris. / A la Librairie du Commerce, / Chez Renard, rue Sainte-Anne, n° 71. / 1837.] 

In-12 demi-veau brun d'époque, dos à 4 nerfs orné, tranches marbrées, [3 (faux-titre, mention d'imprimeur, titre)], [1 bl.], 317, [1 bl.] p.

Exemplaire en bon état de ce rare ouvrage.

Extrait de la préface : 
   Jusqu'à présent il n'avait point été fait de recueil chronologique des coutumes et arrêts des anciens parlemens de France, concernant les vices rédhibitoires des animaux domestiques ; ces genres de vices méritent beaucoup d'attention, puisqu'ils intéressent une branche très-importante du commerce. Dans les ventes et achats d'animaux domestiques, les personnes les plus expérimentées y sont souvent trompées, les vices ou maladies dont ils sont atteints ne se déclarant qu'au bout d'un certain temps. Le Code civil ne parle que de la garantie pour les vices cachés et ceux apparens, sans les désigner, et que l'action résultant des vices rédhibitoires doit être intentée dans un bref délai, suivant la nature des vices et l'usage des lieux où la vente a été faite, ce qui renvoie aux coutumes et usages locaux qui existent dans les provinces de la France ; il était donc indispensable de les analyser, ce qui a nécessité à l'auteur de cet ouvrage de longues et pénibles recherches pour parvenir à faire ce recueil.


40 euros (code de commande : 25529).



Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou
adressez-nous un message à

mercredi 17 mai 2017

1746. [PERNETY (Jacques, dit Pernetti)] - Lettres philosophiques sur les physionomies.


[PERNETY (Jacques, dit Pernetti)].

Lettres philosophiques sur les physionomies. Ex Vultibus Hominum Mores colligo. Petronius.

La Haye, 1746.
[A La Haie, / chés Jean Neaulme, / aux Dépens de l'Auteur, / M. DCC. XLVI.] 

In-8° (110 x 177 mm.) sous cartonnage moderne marbré, [1 (titre en rouge et noir avec une vignette gravée)], [1 bl.], [4 (avertissement)], 274 p. (les pp. 252-274 sont consacrées au Catalogue des livres imprimez chez J. Neaulme), frontispice de Jan van Schley, édition originale, note manuscrite sur la page de garde.

   Ce volume fut d'abord attribué au jésuite quimpérois Guillaume-Hyacinthe Bougeant mais il est désormais acquis que son véritable auteur est l'abbé lyonnais Jacques Pernety.
   L'abbé Jacques Pernety (1696-1777) fut chanoine de la cathédrale de Lyon, passionné par l'histoire naturelle et par les antiquités, il fut un des membres les plus actifs de l'Académie lyonnaise. Historiographe de Lyon, il publia de nombreux ouvrages dont ses Lettres philosophiques sur les physionomies qui fut traduit en allemand et qui était « assez recherché à cause de la nouveauté du sujet ».


Bibliographie :

   - Barbier (Antoine-Alexandre), Dictionnaire des ouvrages anonymes, t. II, col. 1285.
   - Cioranescu (Alexandre), Bibliographie de la littérature française du dix-huitième siècle, 13208, 49507 et 49508.


 
 
50 euros (code de commande : 25532).



Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou
adressez-nous un message à

mardi 16 mai 2017

1853. MÉRY (Joseph) - Les nuits anglaises.


MÉRY (Joseph).

Les nuits anglaises. Contes nocturnes.

Paris, Michel Lévy Frères, 1853.
[Paris / Michel Lévy Frères, Libraires-Éditeurs / Rue Vivienne, 2 bis. / 1853]


In-18 anglais demi-maroquin brun, dos à 5 nerfs, tête dorée, couverture conservée, (reliure de G. Dubois d'Enghien), [4 (faux-titre, catalogue des titres de la collection, titre, mention de droits)], 368, [1 (table)], [1 bl.], [8 (catalogue de l'éditeur)] p., (collection « Bibliothèque Contemporaine », 2e Série).

Édition originaleexemplaire enrichi d'une lettre autographe signée de l'auteur.


   Dans sa lettre à son ami Meyer (l'écrivain Henri Meyer ?), datée de Marseille, le 5 mai 1841, Joseph Méry évoque les difficultés qu'il a à récupérer des caisses qu'il doit expédier à Constantinople et son souhait, malgré son mal de mer, d'effectuer un voyage aux Dardanelles : « Je connais la Méditerranée ; elle me tue, dès que je mets le pied sur un paquebot ; moi qui lui ai adressé tant de vers ! ».





100 euros (code de commande : 25515).



Si vous souhaitez obtenir plus d'informations à propos de ce livre ou le commander,
utilisez le formulaire de commentaire ci-dessous
ou
adressez-nous un message à
courrier@loiseaulire.com